En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies pour nous permettre de réaliser des statistiques de visites. En savoir plus sur la gestion de vos cookies.

Conférence régionale consultative

Conférence régionale consultative de la culture, troisième !

Lieu d’échanges, de débat, de croisement entre filières culturelles, de coopération entre acteurs culturels, sociaux et économiques, la 3e Conférence régionale consultative de la culture (CRCC) est officiellement installée depuis le 8 juin 2015. Elle est composée de plus de 120 membres, des acteurs culturels désignés par leurs pairs. Témoignages de quatre d'entre-eux, dont trois nouveaux arrivants.

Cyril Armange, directeur des éditions d’Orbestier - Rêves bleux, Saint-Sébastien-sur-Loire

« La CRCC est une démarche intéressante car elle permet aux professionnels de se concerter sur des problématiques telles que l’emploi, la formation, la relation aux territoires et aux publics, etc. Les filières culturelles n’ont pas toutes les mêmes réalités, mais il est intéressant de réfléchir ensemble à des solutions possibles. L’édition vit, par exemple aujourd’hui, une mutation importante avec l’arrivée du numérique. Le papier n’est pas mort pour autant, mais il faut prendre ce virage avec de nouveaux outils, s'ouvrir à de nouvelles technologies pour être en mesure demain de publier des livres numériques, de participer à des projets transmédia… Il nous faut donc repenser notre métier d’éditeur. Et pour cela, la formation est essentielle. La CRCC peut nous aider à faire émerger des formations continues sur le numérique, pour le livre mais aussi pour les autres filières culturelles. »

Alice Orange, directrice de l’Entracte à Sablé-sur-Sarthe

« La démarche de la CRRC me semble précieuse à plusieurs égards. Elle permet tout d’abord aux différents secteurs culturels de se rencontrer, ce qui est assez rare, les réseaux étant peu transversaux dans nos professions. Considérer les problématiques des autres nourrit le point de vue que l’on peut avoir dans le domaine du spectacle vivant par exemple, sur nos usages. La CRCC permet ensuite aux collectivités de réfléchir de manière interactive à leurs actions en faveur de la culture. A une période où les cartes de la territorialité culturelle sont rebattues, c’est précisément le moment propice pour inventer dans ce domaine, en créant notamment de nouvelles dynamiques de collaboration. » 

Bruno Fléchard, co-directeur du Kiosque à Mayenne

« L’intérêt de la CRCC est qu’elle permet de prendre du recul et de rencontrer des collègues d’autres filières. Au cours de la précédente CRCC, nous avons pu débattre de la question de la relation aux territoires et aux publics. Notre profession passe beaucoup de temps à parler d’exigence artistique, mais on ne réfléchit pas assez aux publics avec lesquels on souhaite partager. C’est pourtant une question centrale. Le deuxième sujet qui m’a particulièrement intéressé est l’évaluation de notre travail pour nos financeurs. Au delà de l’évaluation quantitative, la vraie question est celle de la qualité, pour laquelle nous ne disposons pas d’outils adaptés. C’est un sujet complexe qui devrait nous amener à repenser les relations entre les professionnels et les élus en associant ces derniers plus en amont à notre travail. J’ai accepté de m’engager dans cette 3e CRCC principalement pour avancer sur ces deux questions. »

Arnaud Biette, président du collectif des associations du patrimoine industriel, maritime et portuaire de Nantes

« Nous sommes aujourd’hui à un moment charnière où se pose la question de la gouvernance. L’échelon régional me semble être une bonne dimension pour la réflexion. D’autant que les Régions vont devenir de plus en plus importantes en matière culturelle. Mon rôle, à la tête de ce collectif, est de faire connaître les actions des associations qui jouent un rôle économique important, mais aussi de médiation, de sauvegarde et de recherche. Contrairement à d’autres acteurs comme les musées, nous ne disposons d’aucune structure représentative. Les associations sont souvent isolées géographiquement, ou travaillent sur des thématiques très pointues. La CRCC nous permet de sortir de cet isolement. Je craignais qu’elle ne soit une énième organisation. Or j’ai découvert le projet très concret de création d’un pôle avec un site internet qui permettra de nous donner de la visibilité et de partager de l’information. »

 

Témoignages

Plateforme collaborative de la CRCC

Liste des commissions sectorielles et transversales

  • Spectacle vivant
  • Livre et lecture
  • Arts visuels
  • Cinéma, audiovisuel
  • Patrimoine
  • Collectivités
  • Emploi et formation
  • Relation aux territoires et aux publics
  • Observation
  • Economie

Planning de la CRCC 3 - année 2016

  • Séance plénière de la Conférence régionale consultative de la culture
    Vendredi 22 avril 2016 de 10h à 12h30
    Hôtel de Région à Nantes

 

Rechercher

Quand ?
Du
Au