En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies pour nous permettre de réaliser des statistiques de visites. En savoir plus sur la gestion de vos cookies.

Détail de la manifestation

Drunken Masters © Nonotak

Du 13/01 au 21/01/2018
exposition / performance / vidéo

Nonotak / Drunken Masters Nathalie Guimbretière / Le rivage de l’ombre

Dans le cadre de l’Air Numérique / Festival Premiers Plans

L’exploration des croisements entre l’image et la musique, entre les arts visuels et sonores, constitue le cœur de la collaboration avec le festival Premiers Plans. Cette dernière s’élargit encore cette année en proposant deux installations interactives et immersives dans le cadre de “L’Air Numérique“, une programmation spéciale du festival consacrée à la création numérique.

Nonotak / Drunken Masters :
Constitué de Noemi Schipfer et Takami Nakamoto, Nonotak Studio développe un travail à la croisée des arts visuels, de l’architecture et de la musique, faisant du code et du numérique des outils de création artistique à part entière. Leur dernière création, Drunken Masters (en référence au film Drunken Master de Yuen Woo-ping (1978) et créé en Chine pour l’école Jackie Chan de Wuhan), nous propose un voyage aux dimensions multiples, une immersion dans une réalité virtuelle en même temps qu’une installation visuelle et sonore.

Le spectateur au centre de l’installation enfile le casque de réalité virtuelle et vit une expérience immersive, jouant progressivement avec notre oreille interne, nos limites physiques et de perception de l’espace. Vu de l’extérieur, la perception et les gestes troublés de “l’immergé“ nourrissent un jeu lumineux qui se reflète, sculpte et transforme l’environnement immédiat de l’installation. “L’immergé” devient ainsi à la fois performeur et une partie de l’œuvre physique.

Nathalie Guimbretière / Le Rivage des Ombres :
“Le Rivage des Ombres“ est une installation vidéo ludique et cinématographique créée par l’Angevine Nathalie Guimbretière. Ce dispositif interactif nous amène à traverser des environnements immersifs et poétiques, entre images prises en Islande et visuels numériques. L’interaction se fait en temps réel, chaque visiteur pilote son exploration des univers de l’œuvre à l’aide d’un dispositif de contrôle s’inscrivant dans une scénographie créée sur mesure pour la Collégiale Saint-Martin. Cette installation met en relation pensée critique et investigation esthétique, dans la poursuite de la recherche de Nathalie Guimbretière autour du paysage sauvage et de l’île comme hétérotopies, pour réfléchir à notre manière d’habiter et de penser le monde qui nous entoure.

Agenda

Terre de Colère

du 23/01 au 25/01/2018
Théâtre
La colère est une des sources de l'indignation. La question est : Que faire de cette colère ? Que...

Une Tache sur l'aile du papillon

le 25/01/2018
théâtre d'objet
Aujourd’hui, la guerre est partout jusqu’à en devenir banale et pratiquement irréelle dans les...

Quelque Part au milieu de l'infini

le 26/01/2018
danse urbaine - hip-hop
Cette chorégraphie se fonde sur la rencontre entre trois danseurs : Amala Dianor, d’origine...

Les Sauvages

le 30/01/2018
danse contemporaine
Les Sauvages est un quintette masculin qui interroge la notion d’identité à travers les relations...

(S)acre

le 01/02/2018
danse contemporaine
Ce n’est plus de la danse, mais une transe.

» Toutes les manifestations

plus de manifestations

Quand ?
Du
Au

Rechercher

Quand ?
Du
Au