En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies pour nous permettre de réaliser des statistiques de visites. En savoir plus sur la gestion de vos cookies.

Gontierama : quand l'art contemporain magnifie le patrimoine
Cliquez pour agrandir© François Curlet (dessin GONTIER RAMA) / Atelier Pariri (page)

© François Curlet (dessin GONTIER RAMA) / Atelier Pariri (page)

Gontierama : quand l'art contemporain magnifie le patrimoine

Soutenu par la Région, Le Carré, Scène nationale – Centre d’art contemporain organise tout l'été à Château-Gontier son premier parcours artistique. L'occasion pour cinq artistes de s'inspirer de l'âme de cette ville mayennaise et, pour les visiteurs, d'en redécouvrir tout le charme. Rencontre avec Bertrand Godot, directeur de la programmation art contemporain du Carré et initiateur de l'événement.

Comment est née l'idée de ce nouveau parcours ? 

D'une volonté des différents services culturels du Pays de Château-Gontier - de la médiathèque au Musée d'art et d'histoire en passant par l'office du tourisme - de créer un événement commun dans la lignée d'expériences passées déjà concluantes, comme "L'art est la chose" en 2015. Il y avait l'idée de travailler ensemble d'une manière assez horizontale pour créer un événement joyeux, artistique mais aussi touristique. Pour défendre un territoire encore trop méconnu, entre la vallée de la Loire et la Bretagne...

Pourquoi ce nom, Gontierama ?

C'est une contraction de Château-Gontier et panorama. Elle fait référence à la vision panoramique que l'on a sur la ville quand on y arrive en voiture, par la colline. C'est aussi un clin d'œil à la série Futurama, avec l'idée de projeter la ville dans une sorte d'utopie, tout en restant assez ludique...

Comment avez-vous choisi les artistes ? 

En fonction de leurs projets, qui devaient en premier lieu s'intégrer au territoire. Le vidéaste Marcel Dinahet, par exemple, a filmé la source de la rivière la Mayenne - cette petite chose à laquelle on doit l'économie et l'histoire du département ! - à différentes saisons. Stéphane Vigny, lui, a construit un château de tôles au bord de la rivière. L'idée était de jouer avec la question que se posent tous les gens passant par Château-Gontier : mais où est le château (sourire) ? Sans compter que la tôle ondulée est aussi très présente dans les fermes du département...

L'art contemporain, c'est pour les connaisseurs ?

Pas du tout ! Ce discours était peut-être valable il y a encore dix ans, mais il est maintenant complètement dépassé. Le public de l'art contemporain est aujourd'hui aussi important que celui des musiques actuelles ou du cinéma. Beaucoup de grandes métropoles françaises ont leurs parcours d'art contemporain : Nantes, Bordeaux, Marseille, Toulouse, Lyon, Lille... Le pari, ici, est de montrer que c'est aussi possible dans des villes de taille plus petite !

Gontierama

  • 5 lieux / 5 artistes / des expositions
  • Jusqu'au 26 août 2018 à Château-Gontier (53)

Montant de l’aide régionale

  • Le Carré bénéficie d’une aide régionale annuelle au fonctionnement de 25 000 € pour l’activité du Centre d’art contemporain

La politique culturelle régionale en faveur des arts visuels

  • Les différents dispositifs mis en place par la Région visent à favoriser l’accès de tous à la création contemporaine dans le domaine des arts visuels et donc à soutenir les acteurs qui y concourent comme à accompagner les créateurs vivant sur le territoire. 
  • Les Centres d’art contemporain, labellisés ou non par le Ministère de la culture, constituent des acteurs importants pour la diffusion de l’art contemporain en région. Ils offrent une programmation annuelle et invitent des artistes à créer des œuvres nouvelles et spécifiques aux espaces d’expositions.

 

Rechercher

Quand ?
Du
Au