En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies pour nous permettre de réaliser des statistiques de visites. En savoir plus sur la gestion de vos cookies.

Détail de la manifestation

Corinne Dadat © Marion Poussier

le 13/02/2018
Danse / Théâtre

"Moi, Corinne Dadat" - Collectif Zirlib / Mohamed El Khatib

Le spectacle retrace les événements de la vie de Corinne Dadat, femme de ménage. Des instantanés de vie qui évoquent la langue et les corps que l’on maltraite au travail, mais aussi la famille et la sphère intime. Ce poème scénique livre une singulière épopée, de ces travailleurs invisibles, touchante et drôle à la fois.

L’origine de ce projet est à l’image du spectacle : incroyable et pourtant réelle. Corinne Dadat est femme de ménage. À 55 ans, elle est employée en contrat à durée indéterminée au lycée Sainte- Marie de Bourges, rémunérée au SMIC. Elle n’a plus de rêves. Mohamed El Khatib qui anime temporairement un atelier théâtre dans le même établissement, s’étonne qu’elle ne réponde pas à ses bonjours. Il lui pose directement la question et, avec la gouaille qui est sa marque de fabrique, elle lui rétorque : « si vous saviez le nombre de fois dans ma vie où j’ai dit bonjour et qu’on ne m’a pas répondu ! ». Il lui propose alors une expérience singulière : participer à un spectacle de théâtre où elle jouera son propre rôle. Elle sera sur scène avec Elodie Guézou, danseuse et contorsionniste. Elle dit que cela va lui « changer les idées » et que « le salaire perçu va lui éviter de travailler au noir pendant ses congés ». Dès les premières répétitions, entre ces deux femmes un ballet s’engage, sorte de dialogue physique entre les gestes du quotidien ouvrier et la gestuelle magnifi ée de la danseuse. Le spectacle retrace les événements de la vie de Corinne Dadat. Des instantanés de vie qui évoquent la langue et les corps que l’on maltraite au travail, mais aussi la famille et la sphère intime. Ce poème scénique embrasse dans sa forme fi ction et documentaire et livre sur le fond, une singulière épopée, de ces travailleurs invisibles, touchante et drôle à la fois. Un ballet du réel déconcertant, à voir absolument.

Agenda

TP Les mauvaises herbes

le 27/04/2018
Théâtre
Lundi ou l’être à deux nous parle du monde, de sa création, à travers le regard d’un homme et d’une...

Tournée régionale "Event"

le 28/04/2018
danse contemporaine
La post modern dance américaine près de chez vous ! Spectacle présenté par le CNDC d’Angers avec le...

La Beauté des Gestes

le 28/04/2018
lecture publique
Un hommage aux métiers manuels, aux artisans, à leurs savoir-faire : une mémoire de mots et de «...

» Toutes les manifestations

plus de manifestations

Quand ?
Du
Au

Rechercher

Quand ?
Du
Au