En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies pour nous permettre de réaliser des statistiques de visites. En savoir plus sur la gestion de vos cookies.

Sortie du film "Au nom de la terre" soutenu par la Région
Cliquez pour agrandir

Sortie du film "Au nom de la terre" soutenu par la Région

C’est un film poignant traitant du malaise du monde paysan qui est sorti mercredi dernier en salle. Son réalisateur Edouard Bergeon s’est inspiré de l’histoire de son propre père agriculteur, interprété par Guillaume Canet. Soutenu par la Région, "Au nom de la terre" a été tourné dans une exploitation à Saint-Pierre-sur-Orthe en Mayenne.

Du documentaire à la fiction

Edouard Bergeon est l’auteur de nombreux reportages et documentaires pour la télévision. "Au nom de la terre", son premier long métrage, est directement inspiré de l’histoire de son père agriculteur. Le film dresse le portrait sensible de Pierre qui reprend à 25 ans la ferme familiale.  Au fil des ans, criblé de dettes, il finira par sombrer peu à peu… Une mise en lumière de la dure réalité de la condition agricole.

« Le film est tiré de mon vécu. Je suis descendant d’une longue lignée de paysans, fils et petit-fils de paysans, tant du côté de ma mère que de mon père. Christian Bergeon, mon père, s’est installé comme agriculteur en 1979 avec l’envie et la passion du métier. Avec ma mère, ils ont beaucoup travaillé pour que ma sœur et moi vivions une jeunesse heureuse à la ferme. « Au nom de la terre » est une saga familiale qui porte un point de vue humain sur l’évolution du monde agricole de ces 40 dernières années. » Edouard Bergeon, réalisateur

Ce film ambitieux est porté par un casting prestigieux : Guillaume Canet interprète le rôle du père du réalisateur, Veerle Baetens sa mère et Rufus le grand-père paternel. Quant au jeune comédien de 25 ans, Anthony Bajon, qui campe le rôle du fils, il a reçu le prix du meilleur acteur au Festival du film francophone d’Angoulême.

36 jours de tournage à Saint-Pierre-sur-Orthe (53)

Le film a été tourné dans une exploitation à Saint-Pierre-sur-Orthe, un village de 500 habitants du département de Mayenne, entre l’été 2018 et l’hiver 2018/2019. Il a bénéficié d’une aide à la production de 130 000 € de la Région des Pays de la Loire, en partenariat avec le CNC, et a été pré-acheté par Canal + et France 2.

En termes de retombées économiques, on estime que  850 000 euros ont été dépensés sur le territoire durant les 36 jours de tournage. Ce sont également 19 techniciens et 4 petits rôles qui ont été recrutés en région.

Synopsis

Pierre a 25 ans quand il rentre du Wyoming pour retrouver Claire sa fiancée et reprendre la ferme familiale. Vingt ans plus tard, l'exploitation s’est agrandie, la famille aussi. C’est le temps des jours heureux, du moins au début… Les dettes s’accumulent et Pierre s’épuise au travail. Malgré l’amour de sa femme et ses enfants, il sombre peu à peu…

le soutien régional à la création cinématographique et audiovisuelle

  • Afin de promouvoir la diversité des expressions artistiques et de soutenir la création sur son territoire, la Région des Pays de la Loire aide le cinéma et l’audiovisuel grâce à une politique globale, recouvrant le soutien à la production, à la diffusion et à la sensibilisation à l’image.
    Chaque année, plus de soixante projets de films de fiction (courts et longs métrages, téléfilms), de documentaires, de magazines audiovisuels et d’œuvres numériques bénéficient d’aides financières au développement et à la production ainsi que d’aides techniques du Bureau d'accueil des tournages (pré‐repérages, mise à disposition de fichiers de techniciens et de moyens logistiques, aide aux démarches d’autorisations de tournages, castings…).

  • En savoir plus sur la politique régionale en faveur de la création cinématographique et audiovisuelle

 

Rechercher

Quand ?
Du
Au