En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies pour nous permettre de réaliser des statistiques de visites. En savoir plus sur la gestion de vos cookies.

Neocodomousse : le LiFE assemble la ville de demain
Cliquez pour agrandirVue de l’exposition Raumlaborberlin, Neocodomousse, 2016. LiFE - Grand Café centre d’art contemporain, Saint-Nazaire. Photographe Marc Domage

Vue de l’exposition Raumlaborberlin, Neocodomousse, 2016. LiFE - Grand Café centre d’art contemporain, Saint-Nazaire. Photographe Marc Domage

Neocodomousse : le LiFE assemble la ville de demain

Jusqu'au 9 octobre, le collectif d'architectes allemands Raumlaborberlin transforme le LiFE de Saint-Nazaire en un vaste chantier d’assemblage. Une "ruche" pour penser la ville de demain, en impliquant les habitants, comme l’explique Sophie Legrandjacques, directrice du centre d’art contemporain Le Grand Café et commissaire de l’exposition.

Pourquoi avoir invité le collectif  Raumlaborberlin à investir le LiFE cet été ?

Ce groupe d’architectes allemands travaille à la croisée de l’architecture, de l’urbanisme et de l’art. Étant déjà venus à Saint-Nazaire, ils connaissaient la ville. C'était important pour pouvoir s'emparer d'un lieu hors norme comme le LiFE, qui n'est pas à la portée de tous les artistes. Outre son volume monumental, cet ancien bunker n'a en effet rien d'un musée. Surtout, il a marqué l'histoire de Saint-Nazaire et de sa reconversion. Un endroit parfait donc pour inviter des créateurs reconnus à se questionner et y projeter leur vision de la cité de demain.

Qu'est-ce que le visiteur va y trouver ?

Le LiFE est devenu une ruche qui accueille des ateliers d'assemblage destinés à fabriquer des modules d'habitat collectif pour coloniser la ville. Et ces modules sont réalisés à partir de matériaux initialement destinés au recyclage, qui deviennent ainsi des ressources locales détournées de leur filière économique première pour en imaginer une autre. Au final, il s'agit de s'immerger dans une utopie concrète, une fiction très ancrée dans le réel, où s'entremêlent plusieurs notions : le partage des espaces, la ville durable, le processus de reconstruction, la relation entre l'architecte et l'usager…

Le public peut d'ailleurs participer à cette démarche collective…

Comme pour chacune de ses interventions, le collectif a impliqué les habitants dans son processus de création. Il sera de retour du 9 au 13 août pour un workshop ouvert à tous. Ce sera l'occasion de faire évoluer le scénario de l'exposition vers des pistes qui restent à imaginer collectivement. Un film sera d'ailleurs tourné au fil de cette semaine. Sans oublier l’activité du Radôme, structure géodésique posée sur le toit de la base des sous-marins, qui accueille des ateliers d'arts plastiques à faire en famille, toujours autour de thèmes en lien avec cette exposition d'été.

Montant de l’aide régionale

  • Le centre d’art contemporain Le Grand Café bénéficie d’une aide annuelle au fonctionnement de 25 000 euros
  • L’exposition a reçu une aide régionale de 37 000 euros au titre du Fonds d’aide aux projets émergents

La politique culturelle régionale en faveur des arts visuels

  • Les différents dispositifs visent à favoriser l’accès de tous à la création contemporaine dans le domaine des arts plastiques et donc à soutenir les acteurs qui y concourent comme à accompagner les créateurs vivant sur le territoire. 
  • Les centres d’art contemporain, labellisés ou non par le Ministère de la Culture, constituent des acteurs importants pour la diffusion de l’art contemporain en région. Ils offrent une programmation annuelle et invitent des artistes à créer des œuvres nouvelles et spécifiques aux espaces d’expositions.

La politique culturelle régionale en faveur de l’action territoriale

  • Le fonds d’aide aux projets émergents
    Parallèlement aux aides accordées aux lieux de diffusion et aux artistes, la Région des Pays de la Loire souhaite concourir à l’émergence de nouveaux talents en prenant en compte les expérimentations artistiques et culturelles. Ces dernières favorisent notamment une approche transversale ou encore l’intégration du numérique, tant dans les contenus artistiques que dans la relation aux publics. 

Informations pratiques

  • Au LiFE – Base des sous-marins à Saint-Nazaire, jusqu’au 9 octobre 2016
    Entrée libre. Ouvert en juillet-août du mardi au dimanche de 11h à 19h ; en septembre-octobre du mardi au dimanche de 14h à 19h et les mercredis de 11h à 19h
  • Workshop, ouvert à tous,  du 9 au 13 août 2016
  • Le Radôme est ouvert les samedis et dimanches de juillet et août ainsi que les 17 et 18 septembre 2016 (Journées européennes du Patrimoine) de 15h à 19h
  • Les Ateliers du Radôme ont lieu les mercredis et samedis de juillet et août ainsi que le 17 septembre 2016 (rdv à 15h20 au LiFE)
  • Renseignements sur le workshop et les ateliers du Radôme : 02 40 00 40 17

 

Rechercher

Quand ?
Du
Au