En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies pour nous permettre de réaliser des statistiques de visites. En savoir plus sur la gestion de vos cookies.

La Folle Journée se met au vert
Cliquez pour agrandir

Visuel Folle Journée. création : LMY&R - crédits photos : IStock. Getty Images - réalisation : SagaIllico

La Folle Journée se met au vert

La Nature : c’est cette thématique qui sera le fil conducteur de la 22e édition de la Folle Journée, qui se tiendra du 29 au 31 janvier en Pays de la Loire et du 3 ou 7 février à Nantes. L’occasion de constater qu’elle a inspiré bien au-delà de Vivaldi et de ses fameuses "Quatre saisons"...

Événement incontournable de la musique classique depuis sa création en 1995, la Folle Journée a dévoilé son édition 2016. Fin janvier en région et début février à Nantes, c’est la Nature que René Martin, directeur artistique du festival, a choisi de mettre à l’honneur. Un thème qui tombe à pic pour un événement qui se tiendra quelques mois après la COP21, mais qui a été imaginé, tient à le préciser René Martin, bien en amont de l’annonce du grand rassemblement climatique.  

La nature, première musicienne

Le festival confirme ainsi son parti pris depuis 3 ans d'explorer une thématique traversant les courants musicaux. "La nature est la première musicienne, affirme René Martin. Les hommes se sont de tout temps essayés à traduire en musique l’infinie palette de sensations que lui procurait son contact". Au programme de cette 22e édition, on trouvera donc aussi bien des œuvres de la Renaissance (Janequin, Rameau, Couperin…) que des pièces connues de tous ("Les Quatre saisons" de Vivaldi, "La Symphonie pastorale" de Beethoven, "Les Nocturnes" de Chopin, "La Truite" de Schubert…) ou encore des créations modernes plus rares (Messiaen, Takemitsu, Dutilleux…).

Au total, quelque 400 œuvres seront interprétées par des artistes parmi les plus fameux de la planète, dont le très plébiscité pianiste Boris Berezovsky, qui répond chaque année présent au rendez-vous, le jeune et célébré quatuor Modigliani, ou même l’accordéoniste Richard Galliano, d’ordinaire plus habitué aux scènes jazz.

La région à l’unisson

Tout ceci sera à apprécier début février à la Cité des Congrès de Nantes, centre névralgique de la manifestation, mais aussi du 29 au 31 janvier dans 10 villes de la région : Saint-Nazaire, Cholet, Saumur, Fontevraud, Laval, la Flèche, Sablé-sur-Sarthe, La Roche-sur-Yon, Challans et Fontenay-le-Comte vibreront, en effet, au son de leur Folle Journée.

Pour ces quelque 150 concerts décentralisés, des tarifs accessibles ont été mis en place, allant de 2 € à 14 €, et jusqu'à la gratuité pour les jeunes détenteurs du Pass Culture Sport. Une tarification régionale événementielle sur les trains et les cars régionaux a également été pensée pour se rendre à la Folle Journée de Nantes. Enfin, nouveauté de la 22e édition qui est loin d’être anodine : la très prisée soirée d’ouverture officielle du festival n’aura pas lieu qu’à Nantes, puisque 7 villes de la métropole proposeront un programme identique au même moment. "Une sorte de grand feu d’artifice musical !", s’enthousiasme René Martin.



la folle journée de nantes

  • Du 3 au 7 février 2016
  • Ouverture de la billetterie à la Cité des Congrès le 9 janvier
  • Allez-y pour 10 € l’aller-retour en trains et autocars régionaux. Billet valable pour un trajet au départ de toutes les gares de la Région des Pays de la Loire, à destination de Nantes.

la folle journée de nantes en pays de la loire

  • Dans 11 villes des Pays de la Loire : du 29 au 31 janvier 2016 à Challans, Cholet, Fontenay-le-Comte, La Roche-sur-Yon, La Flèche, Laval, Sablé-sur-Sarthe, Saint Nazaire, Saumur et Fontevraud l’Abbaye ; le 7 mai 2016 à l’Ile d’Yeu.
  • Tarifs de 2 € à 14 € pour un accès tout public (1 entrée gratuite pour les détenteurs du Pass Culture Sport)
  • Ouverture de la billetterie le 9 janvier, excepté Cholet (8 janvier) 

 

Rechercher

Quand ?
Du
Au