En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies pour nous permettre de réaliser des statistiques de visites. En savoir plus sur la gestion de vos cookies.

Festival International du Film de La Roche-sur-Yon. Plus de 70 façons d'aimer le cinéma
Cliquez pour agrandirPaolo Moretti, au centre, entourée de l'équipe du Festival International du Film de La Roche-sur-Yon © Hyacinthe Vandenhende - Graffiti

Paolo Moretti, au centre, entouré de l'équipe du Festival International du Film de La Roche-sur-Yon © Hyacinthe Vandenhende - Graffiti

Festival International du Film de La Roche-sur-Yon. Plus de 70 façons d'aimer le cinéma

Depuis qu'il a pris les rênes du Festival International du Film de La Roche-sur-Yon en 2014, Paolo Moretti a décidé de toucher un public toujours plus large, tout en conservant l'âme de l'événement. Un choix ambitieux mais réfléchi qui prend tout son sens dans l'édition 2015, qui se tiendra du 12 au 18 octobre.

Quel programme avez-vous concocté pour cette 6e édition ?

Nous proposons cette année une large palette de films. Plus de 70 œuvres seront présentées et cinq prix seront décernés. Il s'agit pour une grande majorité d'avant-premières ou de premières françaises. Comme l'an dernier, le programme s'articule autour de sections claires chacune possédant un caractère qui lui est propre. Mais, même à l'intérieur de ces ensembles, les spectateurs découvriront des objets artistiques très différents. Grosses productions américaines, documentaires, courts métrages, cinéma fantastique, films d’animation… Finalement, chaque jour, chaque heure, tout le monde pourra y trouver son compte.

L'orientation engagée l'année dernière semble donc être respectée ?

Oui, et elle s'affirme ! Aujourd'hui, beaucoup de festivals français sont spécialisés, par thème, géographie, genre, durée… Au Festival International du Film de La Roche-sur-Yon, il n'y a aucune contrainte. Nous souhaitons être accessible au plus grand nombre. Mais sans pour autant perdre de vue notre exigence, notre sensibilité. Nous sélectionnons des films contemporains et modernes réalisés par des cinéastes audacieux. Il s'agit de trouver le bon équilibre entre ces différents aspects. Nous revendiquons une certaine volonté d'abaisser les frontières qui opposent bien souvent le cinéma dit "populaire" et le cinéma de recherche. Les deux peuvent (et devraient toujours) coexister. C'est cela qui, à mon avis, met en circulation des énergies dont tous les films présentés bénéficient et j'espère que le programme de cette 6e édition en est la preuve.

Deux invités d’exception seront également présents cette année…

Nous avons en effet la chance de recevoir Vincent Lindon, prix d'interprétation masculine à Cannes 2015, comme invité d'honneur et Noémie Lvovsky, cinéaste nominée 13 fois aux César et connue par le grand public grâce au succès de "Camille redouble", dans le cadre d'une rétrospective. Là encore, ces deux artistes sont en parfaite adéquation avec la philosophie du festival. Lui a tourné dans des productions populaires, comme "L'Étudiante", et joue aujourd'hui sous la direction d'Alain Cavalier ou Claire Denis. Elle est une réalisatrice étonnante et multiforme dont la filmographie est un remarquable équilibre entre cinéphilie et grand public.

Les Pays de la Loire seront aussi représentés, avec "Tempête" et "L’Élan"…

Effectivement, et je dirais même la Vendée ! Puisque ces deux longs métrages ont été tournés dans le département. Mais, il ne s'agit pas de préférence régionale. Nous les avons avant tout sélectionnés pour leurs qualités cinématographiques et parce qu'ils correspondent à l'esprit du festival. "Tempête", de Samuel Collardey, ouvrira la 6e édition : récemment présenté à la Mostra de Venise, il a valu un prix d’interprétation à Dominique Leborne, qui joue son propre rôle dans le film. "L’Élan" a quant à lui été réalisé par Étienne Labroue, qui collabore notamment avec Canal + pour les Guignols de l'info et Groland. Concentré d’humour absurde, il raconte les péripéties d'une créature mystérieuse qui débarque en Vendée. Tous les deux sont ambitieux et modernes, mais c'est vrai qu'ils raisonneront différemment ici.

 

 


Reportage sur le tournage du film "L'Elan" d'Etienne Labroue


Reportage sur le film "Tempête" appelé "Dom" au moment du tournage, avec Dominique Leborne

Plus d'infos sur les films tournés en région

  • "Tempête" : projections le lundi 12 octobre 2015 à 19h30, lors de la cérémonie d'ouverture du festival, et le mardi 13 octobre 2015 à 16h30 au Manège. Sortie nationale prévue le 17 février 2016.
  • "L'Elan" : projections le jeudi 15 octobre 2015 à 20h45 au Théâtre et le vendredi 16 octobre 2015 à 10h45 au Cinéma le Concorde, en présence du réalisateur Etienne Labroue. Sortie nationale prévue début 2016.

à noter

  • Concert du groupe d'Etienne Labroue - Les Producteurs de Porcs - le 15 octobre 2015 à 22h au Fuzz'Yon, à l'issue de la projection de "L'Elan" 

 

Rechercher

Quand ?
Du
Au