En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies pour nous permettre de réaliser des statistiques de visites. En savoir plus sur la gestion de vos cookies.

Festival des 3 Continents. L'Asie sur le devant de la scène
Cliquez pour agrandirKumar Shahani © Roshan Shahani

Le réalisateur indien Kumar Shahani, à droite de la photo, sera mis à l'honneur avec 7 de ses films diffusés et rencontrera le public le 28 novembre au Cinématographe. © Roshan Shahani

Festival des 3 Continents. L'Asie sur le devant de la scène

180 projections, 25 000 spectateurs attendus… et 3 continents ! Du 24 novembre au 1er décembre prochains, le cinéma du Sud sera à l'honneur à Nantes et en Loire-Atlantique, à l'occasion de la 37e édition du Festival des 3 Continents. Jérôme Baron, directeur artistique du festival, présente la programmation 2015.

Quel est l'esprit de cette nouvelle édition ?

Cette année, encore plus que les autres, nous avons tenté de construire une proposition large, ouverte à tous les publics. Nous projetterons par exemple des classiques du cinéma d'action hongkongais pour donner à voir toutes les spécificités de ce courant. Mais il y aura également des œuvres politiques, avec plusieurs longs métrages faisant référence aux 50 ans de la Conférence tricontinentale qui avait réuni, à l'époque, 83 pays du tiers monde pour l'indépendance. Et pour la sélection officielle, nous avons choisi 10 films : des fictions et des documentaires, tous inédits en France. Mis à part Vimukthi Jayasundara, Caméra d'or à Cannes en 2005, et Chang Tso-chi, célèbre en Asie, les cinéastes nommés sont peu connus. Enfin, de nombreuses séances spéciales sont prévues : des films restaurés, des coups de cœur et des avant-premières exceptionnelles, à l'instar du très attendu "The Assassin", de Hou Hsiao-hsien.

À quels artistes allez-vous rendre hommage ?

Nous mettrons en lumière l’œuvre de Kumar Shahani dans le cadre de la Saison indienne en Pays de la Loire. Ce réalisateur occupe une position charnière dans le 7e art indien, puisqu'il est l'un des précurseurs du cinéma moderne là-bas. Il est actuellement à Nantes pour 3 mois à l'Institut d'études avancées, en partenariat avec Delhi pour des recherches sur les arts visuels. 7 de ses films seront diffusés et il nous fera l'honneur de sa présence pour une table ronde et un échange avec le public (NDLR : le 28 novembre au Cinématographe à l’issue de la projection de "Bamboo Flute" programmée à 13h). Nous consacrerons également une large rétrospective au réalisateur coréen Im Kwon-taek, en collaboration avec la Cinémathèque française. Véritable monument dans son pays, ce dernier compte une filmographie pléthorique de 103 longs métrages. 73 d'entre eux seront projetés à Nantes et Paris et il donnera une "master class" lors du festival.

Donc une programmation 2015 résolument tournée vers l'Asie ?

C'est un peu à regret que je l'avoue, mais oui. Même si tous les continents du Sud sont représentés, il faut bien reconnaître que la sélection de cette année est plus portée sur l'Asie. Ce n'est clairement pas une volonté de notre part, mais elle reflète le dynamisme de ce continent. D'où l'intérêt des ateliers "Produire au Sud". Ils ont pour but de découvrir et d'accompagner de jeunes talents issus de pays où les moyens en matière de production cinématographique sont moindres. Cette année, nous accueillons des réalisateurs et producteurs venus du Chili, d'Iran, de Géorgie, du Costa Rica et d'Afrique. Mis en place il y a 15 ans, ce dispositif a fait ses preuves. Plusieurs projets qui en sont issus ont été présentés lors de festivals internationaux, à Cannes, Venise ou Berlin. Espérons que cette année soit de nouveau un bon millésime !

Rechercher

Quand ?
Du
Au