En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies pour nous permettre de réaliser des statistiques de visites. En savoir plus sur la gestion de vos cookies.

Festival de Sablé : le baroque en toute liberté
Cliquez pour agrandir© Festival de Sablé

© Festival de Sablé

Festival de Sablé : le baroque en toute liberté

Musique cosmopolite, libre et toujours actuelle, le baroque est à l’honneur avec le Festival de Sablé, du 24 au 28 août. Rencontre avec la directrice artistique, Alice Orange.

Qu'en est-il de la musique baroque… aujourd'hui ?

Historiquement, la période baroque s'étend de 1600 à 1750. C'était alors une musique très cosmopolite, qui rayonnait dans toute l'Europe, même si une large part du répertoire était marquée par les influences italiennes. Elle a même su tisser des liens avec d'autres continents, à l'occasion des colonisations. Il faudra cependant attendre les années 60/70 pour que nous la redécouvrions, en ne se cantonnant pas aux instruments et partitions d'époque mais en recherchant aussi les techniques et les conditions de jeu qui allaient avec.

Quelle est donc l'ambition du Festival de Sablé ?

C'est tout simplement de donner à entendre et à voir toute cette expression baroque, qu'il s'agisse de musique, de danse, de théâtre… Et surtout de la lier à la création d'aujourd'hui. La musique baroque offre une grande liberté dans la façon de l'interpréter, avec énormément d'espaces pour improviser. En ce sens, elle reste plus que jamais vivante, nourrissant toujours les créations contemporaines. C'est pourquoi, au-delà d'un public averti, et en partie international, le festival se veut le plus accueillant, séduisant, joyeux et ouvert possible, jusqu'auprès des enfants.

Pourquoi avoir choisi le "genre" comme thème cette année ?

Héros aux timbres flûtés, dialectique entre castrats et divas, inversion des rôles avec les travestis et androgynes… La liberté de genre était largement revendiquée à l'époque, en particulier grâce aux arts vivants qui offraient un champ d'expression esthétique et sémantique… Alors que les femmes étaient parfois interdites dans les théâtres et dans le chœur des églises ! Cela a donné corps à des personnages qui, nourris de ces paradoxes et centrés sur leurs émotions, servent magnifiquement certaines intrigues et créations.

Que ne faut-il pas rater pour s'en convaincre ?

Il suffit de commencer par l'ouverture du festival avec les 4 contre-ténors Jake Arditti, Maarten Engeltjes, Carlo Vistoli et Paul-Antoine Bénos-Djian qui interpréteront des œuvres de Leonardo Leo, Antonio Vivaldi, Nicola Porpora, Leonardo Vinci… dans une création intitulée "Il Pomo d'Oro". "Il Duello Amoroso", d'Haendel, mettra en scène la soprano Emőke Baráth et la contralto Nathalie Stutzmann, dans un rôle travesti. Les compositrices seront elles aussi à l'honneur avec un cycle de 3 concerts, dont "La Liberazione Di Ruggiero", premier opéra écrit par une femme, Francesca Caccini. Mais cela ne doit pas occulter tout le reste, notamment le concert des étudiants de notre académie internationale qui soutient l'émergence des jeunes artistes !

Montant de l’aide régionale

  • Le Festival de Sablé bénéficie d’une aide régionale de 65 000 euros

La politique culturelle régionale en faveur du spectacle vivant

  • La Région des Pays de la Loire poursuit une politique ambitieuse en faveur du spectacle vivant, à travers un soutien à la création, à la diffusion et à la présence des artistes sur l’ensemble du territoire régional.
  • La Région apporte ainsi des aides aux festivals de rayonnement régional ou national. En effet, à travers des programmations de qualité, ils permettent la rencontre entre le public ligérien et des artistes de tous horizons, dans des lieux souvent éloignés des réseaux de diffusion consacrés.

 

Rechercher

Quand ?
Du
Au