En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies pour nous permettre de réaliser des statistiques de visites. En savoir plus sur la gestion de vos cookies.

Collectif Saga : voyage au cœur d’une architecture participative en Afrique du Sud
Cliquez pour agrandirLe collectif d'architecture saga réalise un documentaire en Afrique du Sud, avec l'aide la Région et de l'Institut français © collectif saga

Le collectif d'architecture saga réalise un documentaire en Afrique du Sud, avec l'aide la Région et de l'Institut français © collectif saga

Collectif Saga : voyage au cœur d’une architecture participative en Afrique du Sud

« Habiter le mouvement », c’est le titre du documentaire qu’est en train de tourner le collectif d’architectes nantais Saga en Afrique du Sud. Soutenu par la Région des Pays de la Loire et l’Institut français, ce projet explore de l’intérieur l’expérience originale d’un quartier urbain construit en concertation avec ses habitants. Entretien avec Camille Sablé, au nom de Saga*.

Comment est née votre attirance pour l’Afrique du Sud ?

En 2015, après avoir décroché nos diplômes d’architectes, nous avons été sollicités pour un projet dans le quartier bidonville Joe Slovo, dans la ville de Port Elizabeth. Il s’agissait seulement de bâtir une crèche, mais le contexte local nous a passionnés. Né de l'action militante de 8 "mammas" de la communauté noire, le quartier Joe Slovo a été créé en 1996, dans la période post-apartheid par des personnes venues des zones rurales alentour, dans l’espoir de trouver un travail en ville. Le terrain a d’abord été occupé illégalement, avant de faire quelques années plus tard l’objet d’un accord négocié. La communauté d’habitants qui l’habite est donc très investie dans ces projets : il ne nous fallait pas seulement travailler pour eux, mais avec eux.

Au-delà de la construction, c’est donc la démarche collective qui importe ?

En effet, nous avons animé un chantier participatif. Nous avons fourni aux habitants des outils pour qu’ils puissent être eux-mêmes acteurs de leur architecture, dans une logique de construction participative où la transmission des savoirs va dans les deux sens. Nous avons ainsi beaucoup appris des habitants. En allant vers ceux qui ont fait ce quartier, militants ou simples citoyens, nous avons compris les conditions de sa création mais aussi la volonté des habitants de continuer à le développer. Joe Slovo accueille un flux constant de nouveaux arrivants. Notre première intervention n’était en fait qu’un premier pas. La crèche a vocation à devenir ensuite un atelier autour du travail du bois et du métal, une école sera ensuite construite à proximité ainsi qu’un centre communautaire.

D’où est née l’idée du documentaire ?

Nous avons eu la chance de passer un an et demi au contact des habitants de Joe Slovo. L’important là-bas est le mouvement permanent, parce qu’à cause des conditions de vie locales, de la situation économique et du chômage, les gens sont amenés à changer d’habitat très régulièrement. On commence par construire une chambre, puis au fur et à mesure on agrandit en fonction des revenus ou de l’élargissement de la famille, et les maisons s’imbriquent les unes et les autres… Le documentaire, pour lequel l’aide de la Région et de l’Institut français a été essentielle, devrait être fini en milieu d’année. Il raconte ces rencontres, les moments partagés qui ont permis d’adopter une posture de création au plus proche du terrain. En partant de portraits d’habitants, de petites histoires, on montre la grande histoire. Celle où l’architecture n’est pas seulement la création de bâtiments esthétiques et design pour accueillir des gens, mais aussi et surtout un outil d’émancipation sociale.

*Créé en 2014, le collectif Saga regroupe quatre jeunes architectes nantais : Pierre Y. Guérin, Camille Sablé, Simon Galland et Sylvain Guitard.

Le soutien régional à la mobilité nationale et internationale

  • Parallèlement à son action internationale dédiée au développement économique des entreprises, la Région veille à accompagner les acteurs culturels et les artistes du territoire susceptibles d’inscrire leur activité dans une dimension nationale et internationale. Trois dispositifs sont proposés : le soutien aux projets européens, la convention Institut français et l’aide à la mobilité.

    En savoir plus sur les aides régionales à la mobilité nationale et internationale

 

Rechercher

Quand ?
Du
Au
Casting X - CastingXHard X: Gonzo, Anal, DP, Hardcore Porn Network