En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies pour nous permettre de réaliser des statistiques de visites. En savoir plus sur la gestion de vos cookies.

Clap d'ouverture pour le Festival International du Film de La Roche-sur-Yon
Cliquez pour agrandirPaolo Moretti © Ionut Dobre

Paolo Moretti © Ionut Dobre

Clap d'ouverture pour le Festival International du Film de La Roche-sur-Yon

Du 15 au 21 octobre, le Festival International du Film de La Roche-sur-Yon, soutenu par la Région, accueille pour la 9e année consécutive le meilleur du cinéma d'aujourd'hui. Au programme, des films en avant-première mais aussi des invités d’exception : Karin Viard, Anna Karina, Ethan Hawke… Rencontre avec le Délégué général du festival, Paolo Moretti.

Quelles sont les grandes tendances de cette neuvième édition ?

Il n'y a pas vraiment de tendance, si ce n'est celle d'un festival qu'on essaie de développer année après année de façon régulière. La spécificité du Festival International du Film de La Roche-sur-Yon est de ne pas avoir de spécificité ! On est l'un des rares festivals sans contrainte : les films sont de toutes les nationalités, toutes les langues, tous les genres et toutes les durées... La seule contrainte que l’on se fixe est celle de la nouveauté, nos films étant pour l'essentiel inédits en France.

En neuf années, le festival s'est imposé comme un rendez-vous incontournable des cinéphiles de la région mais aussi d’ailleurs. Qu’est-ce qui fait sa force ?

Sa sélection est assez singulière. On est l'un des rares festivals en France à essayer, en toute modestie, de donner une image de ce qu'est le cinéma contemporain qui n'est pas sélectionné à Cannes. Cannes est le festival le plus important au monde mais, évidemment, il n'y a pas la place pour tout montrer. L'idée de notre festival est donc d'offrir une image alternative et complémentaire avec des films de grande qualité qui plaisent à la fois aux cinéphiles et aux spectateurs moins avertis. En sept jours, on présente une quantité de films qu'il serait difficile de voir autre part. Ceci dans la convivialité et à des tarifs accessibles. 

Karin Viard, Valeria Bruni Tedeschi, Anna Karina... Les femmes sont plutôt bien représentées cette année. Une réponse aux questionnements qui traversent la profession depuis le mouvement #MeToo ?

Je suis l'un des signataires, avec Thierry Frémaux et Charles Tesson du Festival de Cannes, de la charte 5050 pour 2020. C'est donc un sujet auquel je suis extrêmement sensible, mais dans le cas présent c'est venu tout naturellement en fonction des l’actualité cinématographique. Karin Viard, nous l'avions déjà invitée à plusieurs reprises. Cette fois, il se trouve qu'elle était disponible. De par sa filmographie, elle a une capacité à parler à des publics variés. Elle déconstruit, comme nous, l'idée reçue qu'il y aurait d'un côté le cinéma art et essai réservé aux connaisseurs et de l'autre un cinéma populaire.

Vous venez d'être nommé Délégué général de la Quinzaine des réalisateurs à Cannes. Une nouvelle expérience complémentaire à vos fonctions à La Roche-sur-Yon ?

Oui. Même si les enjeux ne sont pas comparables, l'un pourra se nourrir de l'autre. Le fait d'être à la tête, depuis presque 5 ans, d'un établissement public qui gère à la fois le festival et le cinéma art et essai Le Concorde, m'a permis de  comprendre en profondeur le système extrêmement complexe du cinéma français... qui est aussi le plus efficace au monde pour faire exister la diversité. La Quinzaine des réalisateurs et le Festival de La Roche en sont deux éléments très différents, mais totalement complémentaires.

Le soutien de la Région aux manifestations cinématographiques

  • La Région des Pays de la Loire compte plusieurs festivals de cinéma de grande qualité reconnus à l'échelon international tels que le Festival international du film de la Roche-sur-Yon, le Festival des 3 Continents à Nantes et le Festival Premiers plans d'Angers. La Région soutient ces trois manifestations depuis leur création et a accompagné leur développement. De nombreuses autres manifestations jouent un rôle important dans la structuration du secteur, la diversification des publics et la dynamisation des territoires. Elles mettent en avant des cinématographies peu diffusées, donnent l'occasion de rencontres entre les professionnels et le public ou développent des initiatives de sensibilisation en direction des Ligériens.

    En savoir plus sur la politique régionale en faveur du cinéma, de l’audiovisuel et du multimédia 

 

Rechercher

Quand ?
Du
Au