En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies pour nous permettre de réaliser des statistiques de visites. En savoir plus sur la gestion de vos cookies.

Au Frac : les résistances poétiques d'Amar Kanwar
Cliquez pour agrandirAmar Kanwar, "The Torn First Pages", 2005, image extraite de "The Face", courtesy Amar Kanwar and Marian Goodman © Amar Kanwar

Amar Kanwar, "The Torn First Pages", 2005, image extraite de "The Face", courtesy Amar Kanwar and Marian Goodman © Amar Kanwar

Au Frac : les résistances poétiques d'Amar Kanwar

Le Frac des Pays de la Loire accueille une exposition d'Amar Kanwar, du 25 juin au 16 octobre 2016 à Carquefou. Mondialement connu pour ses installations vidéo, cet artiste indien aborde avec poésie et esthétisme les enjeux politiques, économiques et sociétaux qui touchent son pays.

Plongée dans les méandres de la dictature birmane

Cet été, le Fonds régional d'art contemporain (Frac) des Pays de la Loire présente pour la première fois en France une œuvre majeure de l'artiste Amar Kanwar : "The Torn First Pages", un portrait singulier des activistes luttant pour la démocratie en Birmanie. Cette vaste installation vidéo est accompagnée d'une autre réalisation du plasticien, "A Season Outside", un essai introspectif sur les conflits et la violence à travers le monde.

"Engagés sans être pour autant des documentaires, les films d'Amar Kanwar apportent un regard poétique sur l'injustice sociale, la violence et les traumatismes qui frappent sa terre d'origine, explique Laurence Gateau, directrice du Frac. A la fois contemplative et militante, son œuvre dénonce et met en perspective, tout en fixant la mémoire. Pour ne pas oublier…"

Né à New Delhi en 1964, Amar Kanwar a 20 ans lorsque le Premier ministre indien Indira Ganghi est assassiné. Cet événement et les drames qui s'ensuivent sont le point de départ de son travail. Étudiant en histoire à cette époque, le jeune homme entre dans l'activisme social et s'inscrit dans une école de cinéma, où il commence peu à peu à emmener le film documentaire vers un univers poétique.

Des preuves poétiques de crimes de guerre

"Imaginez la présentation officielle de la poésie comme preuve dans un tribunal du futur chargé de juger les crimes de guerre. Imaginez 19 feuilles de papier flottant au vent pour l'éternité…", voilà comment Amar Kanwar présente "The Torn First Pages", œuvre composée de 19 projections vidéo découpées en trois parties. Métaphoriquement ou directement, l'artiste y aborde la répression et la dictature de la junte birmane, non pas par des images violentes, mais via des "petits résistants", des anonymes : un libraire emprisonné pour avoir déchiré les premières pages de propagande dans les livres qu'il vendait, des exilés birmans qui ont monté une radio d'information libre à Oslo, un leader étudiant condamné à 59 ans de prison…

Dans une autre salle du Frac, le spectateur est convié à prendre place devant "A Season Outside". Dans ce film quasi documentaire de 30 minutes, Amar Kanwar nous emmène à la frontière de l'Inde et du Pakistan, où chaque soir des soldats procèdent à la fermeture quotidienne d'une grande porte qui délimite les deux pays. Une cérémonie guerrière, théâtrale et burlesque. En voix off, l'auteur pose ses réflexions sur le cycle sans fin de la violence, et invite finalement chacun à s'interroger sur ses questions, à résister… poétiquement.

La politique culturelle régionale en faveur des arts visuels

  • Les différents dispositifs visent à favoriser l’accès de tous à la création contemporaine dans le domaine des arts plastiques et donc à soutenir les acteurs qui y concourent comme à accompagner les créateurs vivant sur le territoire.
  • Promouvoir l'art contemporain au travers d’une structure régionale associée
    Le Frac des Pays de la Loire, association de rayonnement régional, est un partenaire majeur de la Région des Pays de la Loire en matière de sensibilisation et de diffusion de l’art contemporain. Doté d’une collection composée d’environ 1600 œuvres, le Frac conçoit un programme d’expositions, en s’appuyant sur différents partenariats locaux, et mène des actions de médiation adaptées au public visé (scolaire, étudiant, amateur…).

Montant de l’aide régionale au FRAC

  • 390 000 € en fonctionnement
  • 140 000 € en investissement
  • Aide exceptionnelle de 20 000 € pour l’exposition d’Amar Kanwar

 

Rechercher

Quand ?
Du
Au